poker-analyse-gestuelle-tells

Poker : L’analyse gestuelle « Les TELLS »

« Les tells » sont l’ensemble d’indices gestuels et comportementaux qui trahissent la force ou la faiblesse du jeu adverse.

L’objectif de cet article est de vous détailler quelques « tells » que nous pouvons détecter sur nos adversaires, comment les interpréter, et les principales erreurs à éviter.

Définition détaillée des tells. De l’anglais « To Tell » terme qui signifie : Expliquer ou raconter

Les tells sont l’ensemble de gestes et autres comportements de nos adversaires et de nous même, qui sont produits inconsciemment par nos émotions et qui peuvent trahir la force ou la faiblesse de notre jeu.

Par ex : Tremblement des mains, sourire crispé, regard fuyant, clignement des yeux, etc…

Savoir utiliser et interpreter correctement ces « tells » peut nettement faire la différence, entre un très bon joueur et un joueur moyen voire médiocre.

Ces indices que vous allez récoltez vous permettront de vous aider à prendre les meilleures décisions possibles, afin de vous faire gagner le plus d’argent possible ou alors éviter d’en perdre.

C’est sans doutes l’aspect le plus intéressant d’une partie de poker en live, contrairement à une partie dite « online » où nous n’allons jouer que devant un écran et contre des joueurs cachés derrière des pseudos. Je ne vous cache pas que cet aspect d’analyse est ce qui m’a le plus intéressé lorsque j’ai commencé le poker.

Les différents types de Tells.

Les tells que vous pourrez détecter chez vos adversaires peuvent être de plusieurs types :

  • Tells de force, d’assurance ou de confiance : Le joueur possède un gros jeu ou les nuts (avoir le jeu max)
  • Tells d’incertitude ou de faiblesse : Le joueur possède un bon jeu mais le board l’effraie (Overcard, Tirage rentré)
  • Tells de bluff ou semi bluff : Le joueur n’a rien du tout ou alors un gros tirage
  • Tells physiques : fatigue, colère, frustration

Le plus difficile sera évidemment de savoir faire la part des choses et reconnaitre de quel type est le tell que vous avez détecté.

La méthode : Observation, Détection, Interprétation et Validation.

Un bon moyen d’utiliser cet outil d’aide de prise de décisions est de respecter scrupuleusement une méthode qui se décompose en 4 grandes phases et qui sont dans l’ordre :

  • Observation
  • Détection
  • Interprétation
  • Validation.

Lors d’une partie de poker live contrairement au poker online, vous allez jouer beaucoup moins de mains par heure. De plus, si vous avez une bonne sélection de vos mains de départ, vous allez jouer en moyenne 1 main sur 5 environ.

Par conséquent lorsque vous n’êtes pas impliqué dans un coup, il est très important que vous mettiez ce temps à profit, pour observer vos adversaires (et non jouer avec votre Smartphone ou votre tablette). Vous pourrez ainsi découvrir quelques tendances générales sur leurs façons de jouer (les taille de leurs mises, relancent t’ils souvent, sont ils passifs ou agressifs, etc…)

Ensuite vient la phase de détection qui est sans doute la partie la plus difficile. Il va falloir vous armer de patience, car il se peut que vous éprouviez des difficultés pour détecter des tells. Il peut se passer une voire plusieurs heures de jeu, avant que vous ne déceliez la moindre information gestuelle pertinente.

Néanmoins sachez qu’il y a de nombreuses parties de notre corps qui peuvent transmettre des informations (par ex : les mains, le visage, le regard, le sourire).

Il vaut mieux avoir un tell fiable et solide que plusieurs tells incertains.

Concernant l’interprétation des tells, vous allez commencer par rencontrer quelques difficultés à interpréter ces indices gestuels. Mais ne vous inquiétez pas, cela va finir par devenir de plus en plus facile au fur et à mesure de vos parties, comme le dit le célèbre proverbe « c’est en forgeant que l’on devient forgeron ».

Il faut absolument que chaque tell ne soit pas pris au pied de la lettre dès la première détection. Avant qu’un tell soit réellement efficace contre un joueur il faut que vous le validiez, soit en le constatant plusieurs fois dans des configurations de mains données, ou alors par l’intermédiaire d’un autre tell qui va dans le même sens.

Le poker est également un jeu de manipulation psychologique. En effet certains adversaires compétents pourraient volontairement vous envoyer de faux tells pour vous induire en erreur. En particulier s’ils savent que vous analyser vos adversaires. Certains joueurs sont relativement doués pour vous envoyer de faux tells, mais sachez qu’étant des gestes dictés par notre inconscient, envoyer de faux tells sincères est loin d’être donné a tout le monde.

Par ex : Vous détectez un tell de nervosité sur un joueur qui vous laisse supposer qu’il est en plein bluff. Vous aurez donc besoin d’un autre signe visuel allant dans ce sens pour confirmer ou infirmer votre hypothèse.

Pour finir, assurez-vous que ces indices visuels n’ont pas une cause physiologique

Par ex : un joueur qui se gratte la main peut très bien avoir une démangeaison due à une piqure de moustique, et non pas que lorsqu’il touche une paire de Rois ou d’As.

Les meilleurs moments pour analyser

Lors d’un coup joué, il y a ce que l’on appelle les « moments forts » et « les moments faibles ».

Les moments forts correspondent aux phases où les émotions des joueurs sont les plus fortes et donc susceptibles de créer des émotions, qui vont à leur tour créer des gestes inconscients et incontrôlés. L’un des meilleurs exemples de moment fort, est la découverte du FLOP puisque c’est là que vous allez détecter le plus de tells adverses. Lorsque les 3 premières cartes tombent, jetez un coup d’œil d’abord à vos adversaires pour découvrir leurs réactions et seulement après aux cartes. Ne vous inquiétez pas pour le flop puisqu’il ne risque pas de disparaitre soudainement de la table.

En revanche, les moments faibles correspondent aux phases où les emotions se calment et redescendent.

Par ex : L’attribution du pot, l’abattage des cartes.

Sachez qu’il est aussi important de regarder ses adversaires lors de ces phases. En effet, l’adrénaline du coup jouée descend brutalement et parfois certains joueurs se relachent et laisse apparaitre autant de signe de force ou de faiblesse lors de ces moments faibles.

Par ex : Vous êtes a la river. Votre adversaire mise assez cher et vous ne savez pas s’il vous bluffe ou s’il est sincère. Après une mûre réflexion vous finissez par jeter vos cartes. A ce moment continuez à l’observer pour récoltez des indices pour savoir si vous avez pris la bonne décision ou non, comme la façon dont il ramasse les jetons, est ce qu’il émet un soupir de déception suite a votre fold, etc…).

Les différents indices gestuels et les faux amis

Avant de commencer ce paragraphe, je voudrais vous expliquer que la lecture des tells s’appuie sur une devise très simple qu’il faut connaitre. FORT => FAIBLE et FAIBLE => FORT

En règle générale un joueur qui essaie de vous bluffer tentera de vous montrer des signes de force. Et inversement un joueur qui a le jeu max et qui « slowplay » (sous joue lorsqu’il a un très bon jeu), vous montrera des signes de faiblesse pour vous poussez à la faute.

Dans ce paragraphe, je vais vous donner quelques indices assez fiables que j’ai appris à reconnaitre avec l’expérience des nombreuses parties de poker jouées dans mon ancien club amateur et des cashs games dans les cercles parisiens.

Bien entendu cette liste est loin d’être exhaustive et vous découvrirez de vous même de nombreux autres tells.

Les tells de force/confiance :

  • Les mains qui tremblent : Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas un signe de faiblesse mais de force. Ceci démontre une certaine forme d’excitation de posséder une main aussi forte. Attention toutefois a bien valider ce tell qui peut aussi signifier du stress particulièrement chez les joueurs débutants qui jouent un gros tournoi pour la première fois.
  • Le regard furtif sur les jetons après avoir regardé ses cartes ou le flop : Cela prouve que votre adversaire aime tellement bien ses cartes qu’il a envie de miser, donc qu’il a une bonne voire très bonne main.
  • Se rapproche de la table après avoir vu ses cartes : sans doutes pour dire inconsciemment qu’il est prêt à rentrer dans ce coup et qu’il a un jeu qu’il juge très bon
  • Le sourire sincère : Lorsque vous soupçonnez votre adversaire d’avoir un gros jeu, parlez lui et voyez sa réaction. S’il vous rend un sourire sincère c’est qu’il à sans doutes un excellent jeu voire les nuts (le jeu max)

Les tells de Faiblesse :

  • Se recule de la table : geste inconscient qui montre qu’il est effrayé par votre relance ou par l’arrivée du flop qui ne l’avantage pas du tout.
  • Revérifie ses cartes sur un board monocolore : Il possède bien souvent une carte de la même couleur que le board, mais voulait s’en assurer. S’il jette un coup d’œil tout de suite après sur son voisin de droite vous pouvez être sur qu’il à une carte de la même famille que le board et qu’il est curieux de savoir s’il peut toucher son tirage pas trop cher.
  • Se passe la main sur la nuque : Il a besoin de se rassurer et il n’aime pas ce qu’il voit. Cela peut se manifester lorsqu’il à une décision difficile à prendre ou alors quand une scary card vient jouer les troubles faits, ou qu’un tirage rentre

Les tells de Bluff :

  • Il pose ses jetons loin de lui en les faisant tomber sur le tapis : Inconsciemment il cherche à vous impressionner en étalant une somme de jetons de façon fracassante pour vous inciter a passer. Tout porte a croire qu’il est en bluff
  • Il vous fixe droit dans les yeux sans broncher : J’ai appris avec l’expérience que c’est souvent une signe de bluff. Il cherche à vous impressionner. Ceci illustre parfaitement « Fort = Faible »
  • Au flop le joueur mise très rapidement à la hauteur du pot : Démontre la volonté de votre adversaire de vous impressionner et de vous inciter à jeter vos cartes. Dites vous que s’il a effectivement un gros jeu, il va prendre son temps pour savoir comment vous prendre le maximum.

Les tells physiques :

Les tells physiques peuvent vous être très utiles pour connaitre l’état emotionnel des autres joueurs, dans le but d’en tirer profit.

Il peut etre très utile de savoir détecter quand un adversaire est en tilt pour en tirer profit lors des prochaines mains jouées contre lui.

Voici quelques exemple de tells de frustration ou d’agacement que j’ai pu apercevoir :

  • Se porte la main au front : Signe d’un agacement dû à un gros bad beat ou une mauvaise rencontre. Le vase est sur le point de déborder, titillez le encore un peu et il va partir en tilt…
  • Les sourcils froncés vers le bas et lèvres pincées : ce joueur est en colère et sans doutes en plein tilt. La moindre petite contrariété va lui être fatale. A vous d’en profiter.

En conclusion, soyez patients analysez bien vos adversaires et lorsque vous commencerez à bien utiliser cet outil de prise de décision, vous allez développer un réel avantage sur vos adversaires et prendre beaucoup plus de plaisir autour d’une table de poker.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.